Violentilla de Corine M.

Publié le par Lyrah

Violentilla de Corine M.

Corine M., Violentilla

Entre ses problèmes de couple et la perte de son emploi, rien ne va plus dans la vie de Simon Fontane. Aussi, lorsqu il décroche un poste de veilleur de nuit dans l un des plus beaux musées antiques de sa ville, il pense enfin pouvoir prendre un nouveau départ avec Florian, son fils de huit ans. Pourtant, tout ne va pas se dérouler comme prévu... Parmi les statues de marbre, les amphores et autres vestiges du passé glorieux d Arles, se trouve un objet bien singulier : le sarcophage des amants. Nuit après nuit, au c ur d un été caniculaire, des phénomènes surnaturels commencent à se manifester dans le musée. Sur le fil du temps, entre le passé et le présent, Simon va sombrer peu à peu dans les dédales d un étrange mystère, entraîné par une entité enchanteresse, la troublante Violentilla...​

Éditeur : Rebelle

Date de sortie : 22 avril 2014

Lien Amazon

Mon avis :

L'histoire m'a enchantée: mêlant La nuit au musée à des scènes érotiques, des meurtres effroyables, du mysticisme, une enquête...


De plus, en raison de ma formation d'archéologie j'ai, ordinairement, énormément de mal à apprécier les fictions semi-historiques (ou historiques tout court) mais là, j'ai voyagé dans la ville d'art, redécouvert des pratiques, des objets et des architectures étudiés en cours (bien que le sarcophage des amants n'existe pas, ce qui est spécifié par l'auteure et très appréciable pour éviter une croyance totalement fausse). Cela m'a rappelé cette passion pour l'Antiquité qui veillait en moi.

L'écriture de l'auteure est vraiment entraînante, bien qu'il y ait quelques lourdeurs dues aux répétitions.

J'ai été choquée par certains propos donnés aux personnages. Leurs personnalités apparaissent trop ambiguës, trop fermées dans des schémas pour en sortir ensuite. Personnellement, j'ai détesté chaque personnage au moins une fois. Sauf peut été Natacha...

De plus, les rebondissements ont pris des tous parfois inattendus, voire incompréhensibles. Je n'ai pas toujours saisi où ils menaient...jusqu'à la fin qui m'a déçue et en même temps, ce livre m'a rappelé l'un de mes romans préférés, quasiment inconnu Sly, le livre du cauchemar. Sans doute par rapport à l'entité qui vogue dans cet univers empreint de réalisme ou par rapport à cette fin à laquelle je n'ai adhéré que moyennement (mais je pense que d'autres adhéreront totalement et d'autres lecteurs détesteront, au choix!).

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre mais, il a été une bonne lecture dans l’ensemble et, plus que tout, j’ai vraiment apprécié l’écriture de l’auteure.

Je remercie les éditions Rebelle que j’ai enfin découvert à travers cette première lecture et j’ai hâte de découvrir d’autres de leurs parutions. Je remercie également le site Babelio qui m’a transmis ce livre par l’opération Masse Critique qui ne m’a jamais déçue.

Publié dans Chroniques, Avril 2014

Commenter cet article