Jalousie de Sean Olin

Publié le par Lyrah

Jalousie de Sean Olin

Sean Olin, Jalousie, Liaison dangereuse tome 1
Amours empoisonnées. Jalousie maladive et contagieuse. Secrets torrides. Vengeance à vous glacer le sang... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, dans le premier volet deLiaison dangereuse de Sean Olin : Jalousie.
Oseriez-vous franchir la ligne rouge ?
Peut-être que si Lilah en était restée là, les choses se seraient passées différemment pour elle, pour Carter et pour Julie. Peut-êtreque Lilah aurait vécu avec Carter l'histoire d'amour dont elle avait toujours rêvé. Peut-être que Julie aurait surmonté sa passion passagère pour Carter en se livrant corps et âme à la danse, au chant et au théâtre...
Il y a beaucoup de « peut-être » dans cette histoire, beaucoup de tournants aussi. Si Lilah, Carter ou Julie avaient emprunté un autre chemin, leurs vies n'auraient pas été bouleversées à ce point. Mais l'attention exclusive de Carter ne suffisait plus à Lilah. Il fallait aussi qu'elle élimine toute menace potentielle.
Parce qu'un feu vorace brûlait en elle. Le feu de la jalousie consumant tout sur son passage...
Quan
d la romance devient thriller.

Éditeur : Robert Laffont collection R
Date de sortie : 16 octobre 2014
Lien Amazon

Mon avis :
Au début, j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans le récit, trop direct à mon goût, écrit au présent, parfois trop simpliste (je ne sais pas si ce terme convient pour définir mon premier sentiment) par rapport aux personnages et à leurs actes.
Puis un léger changement m'a rivée au livre et les lignes se sont enchaînées. J’ai dévoré (pas littéralement, évidemment) ce roman. Les héros sont saisissants et la tension est palpable. D’ailleurs, tous mes muscles se sont contractés dès que le fil de l’intrigue s'est lancé. Je n’arrivais plus à lâcher cette lecture et j’avais l’impression que les pages ne se tournaient pas assez vite, que ma lecture était trop lente au moment où la tension était des plus tangibles.

Pourquoi ? Tout simplement parce que l'auteur arrive (trop) bien à retranscrire la folie que provoque la jalousie, allant jusqu’à créer une presque sympathie pour Lilah. Cette dernière (une des protagonistes qui forme le trio évoqué dans ce premier tome) souffre de ce sentiment ravageur, presque maladif. Son point de vue est donné simultanément à ceux des autres personnages, Carter et Julie, permettant une ultime compréhension des choix et actes qui poussent à un point de non-retour.
Lilah et Carter forment le couple parfait aux yeux de l’ensemble du lycée. Ils arrivent même à gagner ce titre officiellement mais rien n’est plus faux que les apparences. Carter, doux, compréhensif, n’arrive plus à soutenir celle qu’il aime. Sa petite-amie sombre de plus en plus dans la « maladie ». Rien ne permettait de saisir jusqu’où la jalousie pouvait mener et la rencontre de Carter et Julie précipite les héros dans des sables mouvants dont l’issue n’est pas sans heurts.

Jalousie est un récit puissant empreint de réalité. J'avais l'impression d'être devant un téléfilm comme il en passe souvent l'après-midi. Vous savez, ce genre de téléfilms qui ne volent pas par leur originalité mais qui emprisonnent l’attention du téléspectateur jusqu’à l’écran noir marquant la fin du programme ? Je n’irai pas jusqu’à comparer un téléfilm bidon avec ce roman, loin de là, car j’ai beaucoup apprécié (au final) la plume de Sean Olin et l’enchevêtrement de situations propices à jouer avec le lecteur mais le résultat est le même, ce thriller m’a laissée sur ma faim (fin ?).
Par contre, l'épilogue est de trop à mon goût. L'auteur a voulu pousser le vice trop loin et j'ai trouvé que cela ne rendait pas justice aux personnages principaux. Il m’a d’ailleurs laissé un sentiment de malaise.

Bilan de cette lecture : un moment intense, jouissif lorsque de bons augures se présentaient et haletant lors des multiples accélérations données par la plume percutante de Sean Olin.

J’ai lu ce livre grâce au prêt d’une amie que je remercie fortement. Je pense l’acheter lorsque le deuxième tome sortira courant 2015. Et oui, n’oubliez pas que je suis restreinte (outre les partenariats) par le challenge qui n’autorise l’achat que de dix livres jusqu’à la fin de l’année, sauf s’ils ont été lus (ce qui est son cas). Cependant, Montreuil ayant déjà englouti plus que nécessaire mes possibilités d’achat, le salon a également pris tout mon budget livre jusqu’à la fin de l’année (et je ne rigole pas). Par contre, je compte acheter trois romans de la collection R pour Montreuil donc je pense qu’on me pardonnera de ne pas acheter tout de suite Jalousie. Néanmoins, foncez l‘acquérir, vous ne serez pas déçu(e)s (à mon humble avis !).

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article