Anna de Kendare Blake

Publié le par Lyrah

Anna de Kendare Blake

Kendare Blake, Anna, Fille des cauchemars tome 1
Cas Lowood a hérité de son père une charge bien étrange : il tue les morts. Armé d’un poignard que lui seul peut maîtriser, Cas parcourt le monde accompagné de sa sorcière de mère et de son chat, véritable radar à fantômes. Sa prochaine mission : anéantir Anna Korlov, dite « Anna vêtue de sang ». Encore vêtue de la robe qu’elle portait le soir de sa mort, l’esprit de la jeune fille hante la maison où elle a été assassinée. Malheur à quiconque ose s’aventurer dans sa demeure : on n’en sort pas vivant. Ce qui devait être un travail de routine se solde par un désastre. De chasseur, il devient la proie. Anna, la fascinante Anna, est bien plus puissante qu’il ne le pensait. Pourtant, elle a choisi de l’épargner… Pourquoi ? Qu’est-ce qui la rend si différente des autres fantômes ? Et qu’est-ce qui le pousse à remettre sa vie en jeu pour tenter de la tuer – ou de lui parler à nouveau ?

Éditeur : Hachette collection Black Moon
Date de sortie : 13 novembre 2014
Lien Amazon

Mon avis :

Ce livre est un réel petit bijou comme je les aime. Une belle rencontre commencée lorsque j’ai lu les premiers chapitres sur le site de la collection Black Moon des éditions Hachette. Au départ, la couverture m’a bien intriguée par rapport à son côté horreur (qui correspondait bien à la période d’Halloween). Je n’ai pas l’habitude de lire des romans qui font peur, étant déjà suffisamment horrifiée par ce qui se passe dans la réalité, le côté mystérieux alimenté par fantômes, démons et autres créatures flippantes, non merci. Alors, pourquoi avoir lu ce livre ?

Tout simplement parce que le personnage principal, Cas (Thésée Cassio en fait, le pauvre…) est entraînant. Il est d’un humour grinçant, noir et ironique tellement jouissif (qui fait écho au mien) qui permet de faire redescendre la pression de certaines situations. Cas, jeune homme de 17 ans, a une mission : tuer les fantômes. Paradoxal me direz-vous ? Accompagné de son athamé, forgé par le sang de ses ancêtres, Cas poursuit la mission de son père avec intensité, souhaitant accumuler le plus d’expérience possible pour venger celui qui a tué son père lorsqu’il était enfant.

Avec ce premier tome, nous ne sommes pas dans Ghost whisperer avec de gentils fantômes mal compris qui n’ont pas conscience de leur mort. Ici aussi, des fantômes sont sans danger mais, à l’opposé, d’autres sont carrément de vrais psychopathes. Ceux-là n’ont pas toujours conscience de leur fin, tragique pour tous. Ils revivent indéfiniment leur terrible mort et éprouvent le besoin de faire subir un pareil sort aux vivants. Du coup, ce sont des véritables assassins qui sévissent sans que les forces de l’ordre ne puissent intervenir (comment croire à cette dimension paranormale lorsque l’on baigne dans la rationnalité). D’où le job éreintant de Cas, qui est le seul à renvoyer les morts là où ils devraient être. Loin d’une vie tranquille d’adolescent, Cas voyage avec sa mère (qui a des compétences de sorcière) et leur chat, Tybalt, antipathique envers Cas, mais très utile pour chasser les fantômes.

Outre Cas, les autres personnages sont quelque peu clichés tout en arrivant à offrir plus. On retrouve le fantôme super puissant, Anna, auquel Cas a hâte de se frotter. Anna est attachante bien qu’elle soit une tueuse sans pitié, sauf lorsqu’il s’agit de Cas (pas de spoiler, la quatrième de couverture s’en charge). J’ai beaucoup aimé la mère de Cas qui n’a pas un rôle facile puisqu’elle veut que son fils pense à son avenir (inscription à la fac, se faire des amis etc.) mais comprend et accepte sa mission (dur lorsque l’on est parent de voir son enfant risquer sa vie). Le chat est excellent mais pas suffisamment pris en compte tandis que les nouveaux venus dans la vie de Cas acquièrent une importance insoupçonnable de la part du héros.

Fille des cauchemars reprend les théories du genre, ce qui est très plaisant, tout en ajoutant aux fantômes une dimension palpable. Ainsi, ce sont plus des revenants qui peuvent faire du stop (tout en gardant une odeur désagréable et une pâleur indicative). D’ailleurs, les fantômes sont vraiment cauchemardesques et personnellement, j’ai été très choquée par une scène vers la fin du livre (qui mêle un méchant fantôme et un animal).

Le livre est en quelque sorte constitué de deux parties, relançant l’intrigue, poussée à son summum à un moment. Cette construction est très intéressante et l’histoire est tellement bonne que je me demande comment je vais réussir à attendre la suite des aventures de Cas.

PS : je remercie une amie (qui se reconnaîtra), qui achète énormément de livres (petite veinarde qui ne se limite pas avec un challenge) et qui sont bien souvent des romans que j'ai moi-même envie de lire. Du coup, elle me les prête en attendant que je puisse les acheter (car je n'hésite pas à acheter un livre déjà lu, surtout lorsque je l'ai aimé comme celui-ci).

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

Proxyfny 02/12/2014 19:11

Aaaah tu m'as donné envie *ajoute un énième bouquin à sa wishlist *