Rouge rubis de Kerstin Gier

Publié le par Lyrah

Rouge rubis de Kerstin Gier

Kerstin Gier, Rouge rubis, Trilogie des gemmes tome 1
Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d'un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d'une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l'adolescence, l'amour et le fantastique. Un ton très drôle et décalé.

Éditeur : Milan collection Macadam
Date de sortie : 30 mars 2011
Lien Amazon

Mon avis :

J'étais bien intriguée par ce livre depuis des années. Il faisait partie de ma liste d'envie depuis tellement longtemps que l'adaptation cinématographique a eu le temps de voir le jour (bien des années après la publication du premier tome).
Autant vous dire que cette trilogie me faisait énormément envie et que j'ai eu le plaisir de voir le film avant de lire le livre (ce que je préfère généralement). Du coup, une fois le FILM vu (et que j'ai adoré soit dit en passant), j'ai enfin fait le saut. D'ailleurs, une amie de la fac était bien tentée également et, avec d'autres amies, nous lui avons offert le premier tome pour son anniversaire (j'ai ainsi pu le lire !), où comment faire une pierre deux coups.

Bon, trêve de bavardages, passons aux choses sérieuses. Rouge rubis est tout simplement un coup de cœur. J'ai autant aimé le film (malgré les effets spéciaux) que le livre (quoique je trouve que le livre a un côté plus "sérieux" qui ne me déplaît pas). Il y a forcément des différences lors d'une adaptation cinématographique (que j'ai eu le loisir de relever) mais globalement, une grande fidélité au livre est visible.
Ainsi, j'ai adoré le livre. Pourquoi ? Tout simplement parce que, à l'heure où les vampires, les dystopies et autres young et new adult vont et viennent, Rouge rubis reprend un thème universel : la capacité à voyager dans le temps. Capacité que possède une jeune fille, Gwendolyne, 17 ans, fille "banale" et gauche, légèrement étrange et totalement attachante (surtout par rapport à sa famille, un peu tarée sur les bords).

Cette histoire, similaire à Harry Potter (il faut le dire) par le fait qu'une personne inattendue se découvre une particularité extraordinaire, est complétée par une écriture vraiment entraînante, performante et drôle. Cet humour et cette proximité moderne mêlés à une tradition mystérieuse et ancestrale sont parfaitement équilibrés. D’ailleurs, j’ai trouvé troublant mais compréhensible que l’auteure, allemande, écrive un livre dont l’histoire se déroule en Grande-Bretagne tandis que les personnages parlent allemand, anglais, français etc. Les voyages dans le temps sont donc l’occasion de découvrir des périodes et cultures différentes, d’apprendre les us et coutumes et de VOIR les évolutions au fil du temps.
J’ai particulièrement apprécié d’avoir le point de vue de Gwendolyne, qui est totalement aspirée dans un univers dangereux, rempli de complots, de quêtes, de personnages qu’il est difficile de classer comme gentils ou méchants. Le jour ou Gwendolyne découvre que ce n’est pas sa cousine Charlotte qui possède le don, sa vie ne lui appartient plus totalement. Traitée comme une enfant qui ne doit pas poser de questions, comme une incapable qui n’a pas suivi l’entraînement pour sa mission, elle découvre plus sur ses origines et sa famille en quelques jours qu’en 17 ans. Et par rapport à cette affreuse situation (qui est également excitante), j’ai trouvé qu’elle s’en sortait merveilleusement bien. Gwendolyne ne possède peut-être pas une grande connaissance de l’Histoire et des pratiques des membres de la haute sphère mais elle sait ce qui est juste, son instinct se révèle souvent de bon conseil et elle n’est pas comme la docile petite et parfaite Charlotte. Rien que pour cela, elle gagne le respect de Gideon, son coéquipier lors des voyages dans le temps (qui possède également le don et qui se montre très directif).
Justement, en parlant de Gideon, il apparaît être un personnage borné, concentré sur sa mission, au fort caractère et aux talents très particuliers (après tout, il a passé sa vie à s’entraîner pour sa mission) mais il n’est pas uniquement le gentil petit toutou qui obéit aux ordres de la « secte » (car c’est une secte, ou société secrète si vous préférez) à laquelle appartiennent sa famille et celle de Gwendolyne. C’est d’ailleurs grâce à la jeune fille qu’il va commencer à se poser des questions sur sa mission.

Rouge rubis permet au lecteur d’évoluer dans un univers réel, contemporain qui se montre à la fois fantastique (histoire de voyages dans le temps, de fantômes, de visions et de pouvoirs magiques en tout genre). Si vous aimez Londres, la magie et des personnages parfois légèrement stéréotypés mais originaux, l’humour, une écriture ensorcelante alors Rouge rubis et la trilogie de Kerstin Gier sont pour vous !

Voici la bande-annonce de l’adaption du premier livre

Couverture de la réédition (sortie en septembre 2014) qui reprend l'affiche du film.

Couverture de la réédition (sortie en septembre 2014) qui reprend l'affiche du film.

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article