Hors Limites de Katie McGarry

Publié le par Lyrah

Hors Limites de Katie McGarry

Je suis tout simplement tombée amoureuse de ce livre. Les pages se sont succédées à une telle vitesse, sans jamais ressentir d'ennui face à cette sublime histoire. Hors limites est un livre intéressant car, comme dans Ne t'en va pas ou Irrésistible alchimie, l'auteure expose la vie de Echo, jeune fille qui a vécu un épisode traumatisant dont elle ne souvient plus mais qui lui a laissé d'horribles cicatrices sur les bras et gâché sa vie. Face à elle, Noah, jeune homme qu'il est aisé de voir comme un rebelle alors qu'en réalité, il venait d'une famille normale, avait de très bonnes notes, faisait du sport et était populaire jusqu'au jour où ses parents sont morts dans un incendie. Noah a sauvé ses deux jeunes frères mais, étant mineurs, ils ont fini dans des foyers d'accueil, ses deux frères ensemble tandis que Noah s'est retrouvé seul, dans d'horribles foyers... ce qui l'a changé du tout au tout.
Echo apparaît comme une paria alors qu'elle était la fille populaire mais reste pour autant entourée d'amies qui ont toujours ce rang et Noah est le mauvais garçon qui sèche, fume de l'herbe et traîne avec les cassos du lycée. Leur grand point commun (outre qu'ils suivent les mêmes cours sans pour autant se parler) : leur nouvelle CPE/psychothérapeute qui va les aider à avancer, se rappeler de l’épisode traumatique pour Echo et reprendre sa vie en main pour Noah. Forcément, ils vont se rapprocher suite à l’élaboration un plan à l’encontre de leur thérapeute et s'aider mutuellement. Leur caractère est fort, Echo se montre séductrice malgré son manque de confiance en elle, c'est une jeune fille qui a une bonne repartie mais qui se laisse faire face à l'autorité des adultes. Noah se la joue énormément mais en-dessous, il a un cœur en or, son seul but est de récupérer ses frères. L'alternance des chapitres du point de vue de Echo et de Noah est, comme d'habitude, un excellent moyen de faire parler ces héros hors du commun.


Face à eux, une longue liste d'adultes totalement exaspérants (sauf leur CPE) qui, au lieu d'agir en adultes et d'aider ces deux jeunes, se montrent faibles, égoïstes, lâches voir horribles pour certains. Ce livre critique ouvertement les limites de l'administration, du gouvernement en ce qui concerne la protection des jeunes et s'il n'y avait pas quelques rares personnes qui veulent réellement aider ces enfants/ado au cas par cas, il y aurait plus de jeunes qui gâcheraient leur vie (ce qui est en grande partie le cas). En plus des adultes, Echo et Noah sont entourés de leurs amis. Ceux de Noah sont vraiment extra, ils ont également d'énormes problèmes qui les ont marqués mais avec Noah, ils arrivent à sortir la tête de l'eau. Quant aux amis de Echo, il y a les bons (sa meilleure amie notamment) et les mauvais (son autre meilleure amie qui préfère l'abandonner plutôt que de perdre sa popularité et son ex-petit-ami qui est un gros demeuré nombriliste juste capable de penser au sexe...).


Le livre est donc un vrai petit bijou, qui touche par son style (très bien écrit, sans répétitions mais surtout drôle – exemple : "est-ce qu'on demande à un poulet s'il attend avec impatience le moment où il sera transformé en pilon mayonnaise chez kfc?" – qui traite bien des jeunes, mais surtout de thèmes universels comme « comment se reconstruire après un deuil ? Survivre à la vie, au système, aux maltraitantes, à la maladie ? » mais avant tout, le grand thème est l'amour, en plus d’autres bons sentiments nécessaires à la vie – telle la confiance et l'acceptation – qui sont exploités. La fin est dure dans un sens (je n'en dis pas plus) mais reste une belle leçon la vie et le passage de l’adolescence à l’âge adulte.

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article