La liste de Siobhan Vivian

Publié le par Lyrah

La liste de Siobhan Vivian

La liste est un roman jeunesse typiquement américain qui retrace les vies de lycéens, dictées par des codes et cotes de popularités, les craintes de chacun et la quête de soi. L'histoire tourne surtout autour d'un événement en particulier: la divulgation d'une liste, d'auteur(s) anonyme(s), authentifiée au nom du lycée Mount Washington par l'intermédiaire d'un tampon volé, où apparaissent les noms de la fille la plus moche et de la fille la plus belle pour chaque année de lycée. Suite à son affichage, la liste change les vies de toutes les personnes mentionnées, quelle que soit la catégorie à laquelle elle appartient.

Chaque chapitre adopte le point de vue de l'une des jeunes filles, retrace son passé, ses sentiments et nous apprend de plus en plus les minces fils qui régissent leur vie et qui, parfois, les relient les unes aux autres. Il est intéressant de saisir une nette évolution face aux jours qui suivent la mise en place de ces étiquettes "moche" ou "belle" sans que les raisons apparaissent réellement. Ces adolescentes vivent avec leur lot de problèmes personnels en plus desquels vont s'ajouter ceux qui surviennent en raison de cette liste. Les "belles" ne récolteront pas toujours les lauriers de cette promulgation sur un piédestal tandis que les "moches" ne seront pas toujours cataloguées justement dans cette catégorie. À croire que la liste pousse plus loin cette notion totalement arbitraire et superficielle de beauté pour ainsi apporter des volontés plus profondes qu'une simple tradition bête et méchante.

Aux derniers chapitres, les personnages se révèlent, montent d'autres facettes, et la fin atteint son summum avec une révélation sur la liste. Cependant, j'ai été déçue car quelques personnages n'ont pas leur fin tant attendue, leur histoire étant écartée pour une pseudo-morale dont l'évidence était frappante dès le départ (à savoir, que la liste est mauvaise). J'ai aimé découvrir ces jeunes filles, en voir grandir une partie tandis que d'autres n'ont pas réellement saisi la route qui leur conviendrait le mieux. Il ne faut donc pas s'attendre à un happy end joyeux pour toutes où les erreurs qu'engendre la liste ne servent pas de moteur qui les pousseraient à aller dans une bonne direction.
Deux filles m'ont posé énormément de problèmes (je pense qu'en lisant le livre, vous verrez de qui je parle), ne sachant dans quelle catégorie les classer (et oui, car "moche" et "belle" sont autant des catégories physiques qu'intérieures). De plus, la proviseur du lycée est bien gentille mais, à trop vouloir aider ces jeunes, elle leur complique la vie pour au final, ne rien apporter. Le reste des adultes apparaît en second plan, sauf la mère d'une "nominée" dont je trouve la relation avec sa fille très malsaine mais qui a peut-être forgé le caractère de celle-ci d'une bonne façon.

Je ne peux donc pas dire si ce livre est vraiment bon (même si je l’ai aimé), la fin arrivant comme un flop. Après un récit entraînant, le soufflé retombe pour ne laisser que des réflexions, utiles certes, mais qui auraient pu pousser plus loin. Ce style de fin est assez fréquent dans les romans ya actuels qui tentent d'aborder la psychologie adolescente sans pour autant conclure, ce qui en soit est bien puisque la vie ne s'arrête pas après le lycée mais après tant d'événements, le lecteur pourrait s'attendre à un peu plus.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article