Legend de Marie Lu

Publié le par Lyrah

Legend de Marie Lu

Autant commencer fort avec ce superbe livre dévoré récemment : Legend de Marie Lu.

ENTREZ DANS LA LEGENDE…

June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée.

Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter.

Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer... jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

Mon avis :

Que dire sur Legend, à part que c’est sans doute l’une des meilleures dystopies que j’ai lu, et ce malgré l’expansion quasi étouffante du genre actuellement.

Savant mélange entre Hunger Games, Divergent et Delirium, Legend n’a quasiment aucun défaut à reprocher à son auteure, Marie Lu.

Lu d’une traite, son récit est captivant, palpitant et sans failles. Le seul léger défaut auquel je ne m’attarde que très difficilement est la facilité à deviner certains points.

Je n’aurai donc que des louanges envers cette histoire qui m’a presque autant plus qu’Hunger Games, ma bible dystopique.

L’histoire reprend la trame habituelle : un gouvernement totalitaire, une élite opposée à une pauvreté importante, une héroïne endoctrinée par sa classe élevée qui prend peu à peu conscience de la réalité de son monde et décide de se rebeller. Mais la grande différence entre toutes ces dystopies est que l’héroïne est ici flanquée d’un héros, tout aussi attachant et valeureux, que l’on découvre tout en profondeur grâce à l’alternance des chapitres, racontés du point de vue de l’un ou de l’autre.

Cet emploi peut commun en plus du récit à la première personne permet d’entrer dans les pensées de June et de Day (les protagonistes principaux) et de suivre leurs actions et réflexions.

June a vécu parmi l’élite, orpheline de parents, elle vit avec son frère, soldat haut placé à la solde du gouvernement. Suite à des résultats parfaits à l’examen qui déterminera votre place dans la société régie par l’elector. Petit prodige, elle intègre l’enseignement supérieur à 15 ans et semble être un futur soldat servant avec ferveur et dextérité son gouvernement. Elle ne s’est jamais réellement posé de questions mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne se sert pas de son incroyable intelligence en réalisant des actes qualifier de rebelles. Car June ne souhaite qu’un chose, servir son pays au mieux en accomplissant des exploits dignes des criminels qui entachent la monarchie. De ce fait, elle s’entraine au détriment des exercices autorisés pour battre les exploits du criminel le plus recherché, Day.

L’histoire commence avec Day, jeune homme de 15 ans, du même âge que June, mais qui n’a pas connu la même vie que cette dernière. Très intelligent, il a cependant raté son examen, et après s’être enfui et avoir été considéré comme mort, il mène une vie de renégat dans les rues défavorisées, en accomplissant des méfaits dérangeants à l’encontre du gouvernement. Sorte de robin des bois de ce monde post apocalyptique, il répugne à rejoindre les patriotes, grands ennemis de l’elector. Ingénieux, réfléchis et fonceur, cet attachant héro a tout pour plaire. Sensible et avec des principes qui parfois lui attirent plus d’ennuis qu’autre chose, il n’hésite pas à tout sacrifier pour ceux qui le mérite et recueille ainsi une petite orpheline nommée Tess qu’il tire des griffes de la rue et prend sous son aile.

Suite à l’assassinat du frère de June, tout porte à croire que Day est le coupable. C’est ainsi que June se lance dans une traque sans relâche pour le retrouver. Voilà comment suite à divers évènements, ils vont se rencontrer sans rien connaître de leur identité respective et être attirés jusqu’à un point de quasi non-retour.

Les autres personnages ont tous un rôle important, l’auteure ne s’est attachée qu’aux éléments essentiels à son récit, qui le feront avancer sans emporter le lecteur dans des détours qui auraient pu faire perdre le souffle de l’histoire.

Car c’est encore une grande approbation faite à Marie Lu, elle ne se répète pas, tout est clair et bien défini, elle ornemente son récit et ses personnages d’intelligence et de réflexions qui font défaut à la plupart des actuelles dystopies où les héroïnes sont assez lentes dans leur avancement. L’histoire bien que courte (enfin pas tant que ça mais elle fut tellement rapide à lire…), se structure à merveille.

J’ai rarement été autant enthousiasmée par la lecture d’un roman, la suite sera difficile à attendre et j’ai hâte de voir où et comment l’auteure poursuivra l’évolution des personnages et des éléments qu’elle a savamment mis en place dans ce magnifique premier tome.

Information importante :

L'auteure sera présente pour une dédicace en octobre, pour plus d'informations, voici le lien du blog Castelmore.

Soyez sûrs que j'y serai! ^^

Publié dans Chroniques

Commenter cet article