Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Publié le par Lyrah

Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

L’année 2013 s’annonce particulièrement intéressante. En effet, suite à ma candidature lors des sélections « chroniqueurs Gallimard Jeunesse », j’ai eu le plaisir d’être acceptée ! C’est un véritable honneur et une grande joie de me lancer dans cette aventure totalement nouvelle pour moi puisque, jusqu’à présent, je n’avais pas de partenariats ou autres contacts avec les maisons d’édition.

Je suis donc chroniqueuse pour cette formidable maison d’édition qui propose, notamment, des livres coups de cœur comme Saba l’ange de la mort de Moira Young ou encore, Promise d’Ally Condie pour n’en citer que quelques-uns. Le premier ouvrage envoyé ne déroge pas à la règle et se révèle être, à nouveau, un coup de cœur.

Ce petit bijoux n’est autre que le lauréat du concours « premier roman jeunesse » organisé par Gallimard Jeunesse. Les fiancés de l’hiver, premier tome de la saga Le passe-miroir de Christelle Dabos, mérite bien sa victoire face à de nombreux concurrents.

Originale, l’histoire déploie la bouleversante découverte d’Ophélie, jeune fille aux dons extraordinaires, d’un monde nouveau et totalement différent du sien, suite à son mariage arrangé avec un habitant du Pôle. L’héroïne devra quitter les siens et sa vie bien rangée sur l’arche d’Anima, affronter des complots mortels et un univers aux règles impitoyables où la magie règne en maître, autant que la noirceur de ceux qui la pratiquent.

Le génie de l’auteure impressionne tant par son écriture profonde et élaborée que par l’extravagance unique de son imaginaire florissant. J’ai eu quelque peu du mal à sortir de mes schémas habituels de lecture pour me lancer dans cet univers déformé qui répond à ses propres lois. Cependant, les descriptions sont parfaitement orchestrées afin d’imaginer ce monde singulier. Les personnages, totalement atypiques, deviennent d’autant plus intéressants qu’ils arrivent à posséder leur personnalité propre, qu’il ne me semble pas pouvoir associer à d’autres protagonistes de livre.

Ophélie est loin de la douce héroïne quasi parfaite, au caractère commun, qui attend désespérément qu’un preux chevalier vienne la délivrer de sa vie ou, en l’occurrence, des ennuis que son futur mariage enclenche. Solitaire, intelligente, simple, son fort caractère compense sa petite taille et son apparence fébrile. Elle ne se laisse clairement pas abattre face aux multiples périples qui s’amoncèlent sur sa route. La particularité de chaque arche participe à un vaste sentiment de possible dont Ophélie a accès bien malgré elle. J’ai apprécié son évolution au fil des pages et les leçons que le lecteur peut saisir avec elle.

Face à cette dernière, un fiancé malotru, Thorn, aussi froid de l’intérieur que de l’extérieur qui surprend à chaque nouvelle rencontre avec Ophélie. Thorn mérite une attention particulière, bien qu’il ne soit pas énormément présent, puisqu’il démontre des attitudes qui portent à confusion.

Je ne vais pas vous détailler plus amplement chaque personnage pour vous laisser le plaisir de les découvrir et de juger par vous-même toutes ces personnalités composées de faux-semblants, mensonges, machinations, pouvoirs etc. Pourtant, je meurs d’envie de vous parler de mes chouchous et de ceux que je déteste particulièrement bien que leurs actes soient compréhensibles (dans le monde où ils vivent). Il vous faut juste savoir que le plus insignifiant peut se révéler être d'une haute importance dans la plus petite intrigue de cette vaste histoire.

Les surprises et coups du sort s'enchaînent, le lecteur vogue sur de nouvelles révélations et en apprend toujours plus sur cet étrange univers. La magie, l’amour, la haine, les conspirations, les mystères et secrets forment une intrigue aboutie dont les dernières pages élèvent le niveau à son paroxysme.

Ce livre jeunesse va bien au-delà d’une « simple » littérature pour jeune public et subjugue par son caractère propre. Il n’y a aucun défaut (ou presque) dans ce merveilleux roman constitué d’un savant mélange où l'auteure porte notre imagination à créer le film de sa fantastique histoire. Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour cette découverte et c'est avec une fébrile attente que je vais patienter jusqu'à la sortie du deuxième tome, dont l'écriture est en cours.

Christelle Dabos, Les fiancés de l'hiver, le passe-miroir

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d'une grande saga fantastique et le talent d'un nouvel auteur à l'imaginaire saisis
sant.

Lien Gallimard Jeunesse

Lien Amazon

Date de sortie : 6 juin 2013

Pour plus d'informations sur l'auteure, le livre, le concours premier roman, c'est ici

Publié dans Chroniques

Commenter cet article