Poison de Sarah Pinborough

Publié le par Lyrah

Poison de Sarah Pinborough

Sarah Pinborough, Poison, Contes merveilleux tome 1

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l'empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Éditeur : Milady
Date de sortie : 20 mars 2014
Lien Amazon

Mon avis :

Lorsqu'un roman reprend un conte vu et revu mais toujours aussi inspirant, le lecteur pourrait s'attendre à une fidélité textuelle ou alors, à une totale réinterprétation de l'histoire.

Pour Poison, tout semblait montrer un récit bien changé mais gardant un attrait merveilleux avec sa belle couverture et des critiques positives en quatrième. Autant vous dire que la déception est énorme pour ma part.

Pour commencer, je ne vois quasiment aucune réinvention du conte de Blanche-Neige. Certes, l'auteure donne le point de vue de la Méchante Reine et d'autres personnages. Elle permet également une mise en abîme des personnages. Néanmoins, je n'ai pas du tout aimé la personnalité de ces dernières : la Méchante Reine est partagée entre son côté obscur, nourrit par sa jalousie et son aigreur, et toute la bonté que lui inspire également sa belle-fille. Blanche-Neige perd totalement son côté innocent par moment, agissant de façon incompréhensible par rapport à d'autres de ses actions. Il y a un épisode (lié à une farce) dont elle est l'investigatrice, que je n'ai toujours pas saisi. Son identité semble montrer de multiples personnalités : la petite princesse, jeune fille douce, pure et innocente face à une diablesse sauvage, une femme libre et dure qui mène son monde par le bout du nez. Au final, la Méchante Reine me fait plus pitié et Blanche-Neige m'est apparue plus dangereuse que sa belle-mère. Bien que je n'aime toujours pas Lilith (quel choix de nom!), Blanche-Neige ne m'a pas intéressée, même si elle gagne en modernité.

Je suis donc perplexe. Le livre n'est pas mal écrit et je pense qu'il y avait du potentiel que Sarah Pinborough n'a pas su exploiter. Elle a tenté d’écrire une nouvelle version du conte de Blanche-Neige et les sept nains, plus noire, adulte et réelle (dans le sens où la magie n'a pas forcément à voir avec certaines situations) tout en gardant, justement, le côté magique et niais que peuvent posséder certaines versions du conte. L'auteure ne semble pas être allée au fond des choses, n'ayant pas pris une direction dans sa réécriture du conte. Même la fin m’a totalement laissée perplexe, bien qu’elle ait très légèrement éveillé ma curiosité.


Ce fut donc une énorme déception, d'autant plus que j'attendais avec impatience cette lecture et que j'ai vraiment lutté pour acquérir ce livre (qui était en rupture depuis quelque temps). Je ne sais pas si je vais lire le deuxième tome. Finalement, je suis juste heureuse d'avoir un "beau" livre à ranger.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article