The book of Ivy d'Amy Engel

Publié le par Lyrah

The book of Ivy d'Amy Engel

Amy Engel, The book of Ivy tome 1

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ?
À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.
Cette année, mon tour est venu.
Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance.
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d'Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, d
ystopie cruelle et histoire d'amour torturée.

Éditeur : Lumen
Date de sortie : 5 mars 2015
Lien Amazon

Mon avis :

Imaginez un monde totalement détruit par des guerres nucléaires, un monde où seule une poignée d'êtres humains a survécu difficilement et dont l'équilibre ne tient qu'à un fil. Dans The book of Ivy, les rescapés de la fin du monde ont formé une petite communauté, vivant dans une ville aux frontières fermées, dont la fondation repose sur une rivalité d'opinions ayant conduit à une nouvelle guerre.
Ivy, 16 ans, est la petite fille du fondateur de la ville, qui a perdu sa rébellion face au grand-père de Bishop, son fiancé. À la Roméo et Juliette, ces deux jeunes doivent subir un mariage forcé entre leur deux familles, ennemies depuis la fondation de la ville. Le gouvernement totalitaire mis en place pose problème et le père d'Ivy compte bien suivre l'exemple de son propre père et instaurer une démocratie. Ivy, pion exposé au camp ennemi, a alors une mission. Tuer Bishop et ainsi allumer la flamme d'une révolte. Mais comment l'accomplir alors qu'elle se rapproche du jeune homme, qui se montre différent de ce que sa famille lui avait dit, bien loin de l'image totalitaire de son père, Ivy voit en Bishop une liberté qu'elle ne pensait jamais connaître, endoctrinée depuis sa plus tendre enfance.

Le récit met du temps à se lancer, permettant de comprendre plus amplement l'état d'esprit de la jeune fille, sa mission et le monde dans lequel elle évolue. Néanmoins, elle se montre plus intelligente que ce pourquoi elle est destinée et en apprend plus sur les réelles motivations de tous ceux qui l'entourent, sans pour autant perdre une force de caractère se révélant presque être de l'insubordination démontrant que tout n'est pas noir ou blanc et que même le président Lattimer n'est pas le sombre monstre que son père voit. De ces prises de consciences, Ivy change et comprend que sa mission ne sera pas aussi simple et que même son fondement pourrait être faux.

Malgré une histoire intéressante sur la survie, la politique, l'amour et les attentes familiales, tout semble trop simplement arriver. Il n'y a pas de personnages hors du commun ni de réelle cause à défendre. Ce premier tome semble réaliste, sans pour autant décoller totalement. Les personnages sont pourtant attachants mais le roman reste fade par instants, seule la relation entre Ivy et Bishop permet de donner un souffle à cet enchaînement d'événements. Même la fin n'a rien d'extraordinaire puisque prévisible et pas totalement justifiée. Cependant, Ivy y gagne une dimension plus complexe et le deuxième tome de cette dystopie annonce, je l'espère, un développement du personnage et de l'intrigue avec de "vrais" méchants et une vraie héroïne.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article