Croissant de lune d'Angélique Ferreira

Publié le par Lyrah

Croissant de lune d'Angélique Ferreira

Angélique Ferreira, Croissant de lune, Secret de lune tome 1

« J’ai pitié de vous, Nicolas. Vous n’êtes pas heureux et ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Un père qui a honte de votre orientation et de vos choix de carrière, une sœur qui se plaît à vous faire passer pour un idiot, et personne sur qui réellement compter. »
Lorsque les routes de Nicolas Valentin Pontault et d’Iris Sélène Black se croisent, ce n’est pas l’amour qui les unit. Au contraire ! Le premier n’est qu’un jeune homme ordinaire : photographe, modèle et professeur de théâtre à Lyon, son univers bascule le jour où il perd son travail. Déterminé à ne pas se laisser abattre, il décide de saisir cette occasion pour reprendre ses études. La seconde est une jeune bibliothécaire qui tente tant bien que mal d’échapper au clan de sorcières dont elle est l’une des héritières. Traitée comme une pestiférée par les siens, Iris est fermement décidée à ne pas les laisser contrôler sa vie. Malgré ces différences, lorsque Nicolas est transformé en loup, c’est auprès de la jeune femme qu’il trouve réconfort et protection. Au même moment, une étrange série de meurtres s’abat sur la ville, et tout porte à croire que l’assassin en
a désormais après eux…

Editeur : Flammèche collection Flamm'bleue

Date de sortie : 1er mars (en ebook) et 6 décembre 2013 (en version imprimée)

Lien Amazon

Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier vivement l'auteure, Angélique Ferreira qui m'a proposé son livre et m'a fait confiance. C'est un réel honneur, en tant que blogueuse, d'être contactée par des auteurs pour lire leur livre. Autant vous dire que je n'ai pas été déçue de ma lecture !

J'ai dévoré ce roman qui est relativement long et très complet dans le sens où de nombreux détails sont donnés au lecteur sans pour autant alourdir. Le premier point extrêmement positif pour moi est que l'intrigue se situe à Lyon, ville où j'ai vécu pendant deux ans lors de mes études. Je ne sais pas si vous connaissez Lyon, mais c'est une ville extraordinaire, une sorte de mini-Paris en plus propre avec des habitants largement plus civilisé! Au fil des descriptions, j'ai pu redécouvrir et découvrir des lieux de cette ville que je chérie tant. Puis, comme l'auteure est française, lire un roman qui se déroule en France lorsque l'on est français est toujours agréable et change de cette production littéraire de masse qui a pour ère géographique les Etats-Unis (et parfois le Royaume-Uni).

Concernant les personnages, j'ai adoré l'héroïne, Iris, qui est encore plus intéressante pour moi puisqu'elle exerce la profession de bibliothécaire (sachant que j'ai passé une grande partie de mes études d'archéologie à la bibliothèque de Lyon et que maintenant, je me suis orientée dans l'édition). Iris est une sorcière et très vite, le fantastique s'introduit dans une histoire plutôt normale. J'ai eu énormément de peine pour cette jeune femme qui doit subir sans cesse le fait qu'elle ne possède aucun pouvoir, contrairement au reste de sa famille, qui constitue l'un des plus puissants clans de sorcières. Très vite, j'ai eu l'impression de plonger dans Charmed, série télévisée qui a bercé mon adolescence et que j'affectionne encore énormément aujourd'hui.

Et c'est là où réside la magie de ce premier tome : j'ai eu l'impression de retrouver des parties de chaque univers à succès que j'ai apprécié, que ce soit dans des livres, des films ou des séries. Je ne souhaite pas donner d'autres exemples afin de vous laisser le plaisir de découvrir toute l'intertextualité (voulue ou non par A. Ferreira) qui se retrouve au détour des pages.

Pour Nicolas, qui tient un rôle important dans ce tome, j'ai eu plus de mal. Il me semble qu'il est plus âgé qu'Iris mais il se comporte comme un gamin pourri gâté (rien de très étonnant, les hommes agissent souvent comme des enfants, non? ^^). Il est très libéré sexuellement et je n'ai pas très bien saisi le choix de rendre le séduisant héro bisexuel. Sachant qu'il est censé incarner l'image même du fantasme pour les lectrices, cette image peut paraître gênante (bien que la littérature dite MM se développe considérablement en ce moment). Après, je suis pour la liberté sexuelle donc bon! ^^ Heureusement, le personnage de Nicolas va évoluer et enfin grandir, reconnaître ses erreurs et changer du tout au tout (évolution quelque peu rapide mais qui démontre à quel point il se bornait dans ses mauvais tranchants). Et là, il devient largement plus intéressant!

Pour les personnages secondaires, j'ai particulièrement aimé le mentor d'Iris et son meilleur ami, je n'en dirai pas plus afin de vous laisser le plaisir de les découvrir. Par contre, je déteste la sœur de Nicolas (il faut croire qu'ils ont été mal élevés ces deux-là!) même si je comprends ses actes (d'ailleurs, je pense avoir deviné les raisons de ses agissements envers Iris).

Quant à l'action, elle file rapidement et des rebondissements surgissent. Le lecteur peut être submergé par la multiplication d'intrigues, compliquant un peu l'histoire qui apparaît alors très (trop) vaste. Le seul problème est que la fin offre un dénouement trop rapide comparé à la grandeur qui est supposée.

J'ai donc été légèrement déçue par le dénouement mais un petit évènement à la toute fin du livre augure une bonne poursuite de l'histoire dans le deuxième tome.

Pour conclure, cette lecture m'a été très agréable, j'ai apprécié le style d'Angélique Ferreira que j'avais déjà découvert dans son recueil de nouvelles Femmes obscures et lirai sans aucun doute la suite de cette série.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article